Hurricane flavor

Publié le par cc jung in effect

natus…

 
La terrible catastrophe climatique qui vient de frapper les USA sonne comme un énième avertissement écologique : la planète est malade, très malade. Cette tempête souligne également bien des paradoxes de l’administration Bush et de son obsession sécuritaire. Il y a des priorités que l’on ne peut se permettre d’ignorer sous peine de piqûre de rappel douloureuse….
 
 
Le pire, c’est que c’était prévu… A la différence du Tsunami qui a ravagé l’Indonésie et les côtes avoisinantes avec les conséquences que l’on sait, le cyclone Katrina (doux prénom féminin pour une tempête terrible, quelle étrangeté) était annoncé, prévu et sa puissance plutôt bien estimée. Qu’est ce qui a bien pu se passer pour aboutir au chaos actuel ?
 
Il y a bien eu des appels à l’évacuation des zones concernées et un exode massif…des nantis, ceux qui disposaient d’un véhicule, d’une résidence secondaire, d’une surface économique comme on dit. Ceux-là ont pu fuir, attendre que le pire soit passé, dans un hôtel confortable, chez des amis, avec l’assurance que le plus précieux est déjà sauvegardé dans un coffre-fort, l’argent. Le magique sésame pour recommencer, reconstruire et s’assurer quoi qu’il arrive, un avenir. Pour les autres, une majorité, il y a une réalité bien plus simple, la pauvreté.
 
On est en effet frappé en voyant ces images de désarroi et de panique, par le fait que les protagonistes sont essentiellement des… Noirs. Noirs et pauvres, soit une double malédiction dans ces états où une part importante de la population vit sous le seuil de pauvreté justement. Pour eux, nulle part où aller se réfugier, pas les moyens de fuir leurs taudis, la peur du pillage et de la dévastation du peu qu’ils leur reste. Alors on reste en priant ce Dieu qui leur est vendu dans un simulacre de religion évangélique grassement nourri d’engrais vert (dollars).
 
 

"La plupart des pauvres n'ont pas de voitures, ce qui les a empêchés de quitter la ville. Manquant d'argent, beaucoup se sont aussi retrouvés sans endroit où aller. Sans éducation, beaucoup n'ont pas saisi l'importance de la menace, et en mauvaise santé, ont été trop faibles pour survivre" (source : USA Today). La jungle en somme, marche ou crève !

 

 

 
 
 
La croix et la bannière...
 
 
 
Dans un système ultra-libéral, l’état devient essentiellement une structure qui garantit au citoyen la préservation de son capital, qui protège les avoirs des classes privilégiées tout en méprisant ceux qui n’ont pas réussi, les pauvres. Pas de sécurité sociale, pas de maillage social, plus d’état providence, c’est la loi de la jungle. Chacun pour soi. Et Dieu pour les riches.
 
 
Cruelle ironie d’un géant de papier qui a dépensé des sommes colossales pour une guerre imaginaire contre le terrorisme, une guerre de fantasmes et de peur, une guerre aux ombres mouvantes en brandissant la menace permanente des attentats et en surjouant l’obsession sécuritaire. Le vrai terrorisme, c’est le traitement que l’on inflige à notre planète et la seule arme de destruction massive, c’est l’homme et son inconscience.
 
Cruelle ironie pour le premier pays pollueur qui fait fi des alarmes écologiques en refusant le protocole de Kyoto (pour la réduction de la pollution), qui bricole des armes dangereuses (projet Haarp, « High-frequency Active Auroral Research », voir Liens) tout en niant farouchement les changements climatiques et les conséquences que cela entraîne.
 
La nature s’est chargée de rappeler des évidences que l’on voulait cacher sous une rhétorique malsaine et partisane (le refrain, c’est que les écologistes sont des fumistes et des empêcheurs de tourner en rond). La seule menace, la vraie, les Gaulois (un vieux peuple) la connaissaient déjà : Que le ciel leur tombe sur la tête.
 
 
 
Projet Haarp; la folie...
 
 
 
 
Liens :
 
 
Le système face à “Katrina” ( Superdome de la honte, réaction d’un rescapé outré par le comportement des forces de l’ordre)
 
 
 
 
Edito :
 
 
 
 
Cyclone : « Si on ne sort pas, on met le feu à cette ville »
 
 

L'administration Bush aurait ignoré les prédictions des experts

 
 

La presse américaine et européenne de plus en plus virulente

 

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3222,36-685143@51-627421,0.html

 
 
 
Haarp serait "l'arme ultime" des États-Unis.
 
 
 
 
Humains télécommandés… Des zombies consommateurs, un rêve capitaliste.
 
 
 
Le trou d'ozone au dessus du Pôle sud s'est largement agrandi en août
 
 
 
Les animaux vont-ils disparaître ?
 
 
 
 
Des toxines de produits chimiques trouvées dans le lait maternel
 
 
 
SEE U
 
CC Jung 
 

Publié dans Omegactualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article