Des brèves et de la bravitude

Publié le par cc jung in effect

 Il était grand temps d’apporter quelques petites nouvelles de la galaxie Omegalpha, d’évoquer son fonctionnement et de s'interroger sur ses perspectives d’avenir. Voici quelques échos parvenus du vaisseau-mère qui navigue bien trop haut pour être submergé par la vague bleue qui déferle sur le pays.
 
 
Ce blog n’est pas très régulier…
 
Certes, le rythme de publication s’est nettement ralenti mais les observateurs attentifs auront noté que les articles sont moins assujettis à l’actualité et qu’il s’agit souvent d’analyses plus globales et fouillées. Plus élaborés, ces articles sont donc le fruit de patientes recherches et l’aboutissement d’une collecte d’informations quotidienne. Pour parfaire la justification, il convient d’inclure divers incidents techniques qui émaillent la longue route du vaisseau (perte de moteurs-disques durs, panne informatique, virus, plate-forme de publication erratique, aboulie chronique) et un planning affolant qui n’arrange pas les choses.
 
 
 
Motivés ?
 
Autre perte d’énergie considérable, la période électorale et ses résultats qui ont émoussé le moral de l’équipage qui œuvre depuis près de deux années pour démasquer les imposteurs…qui triomphent …aujourd’hui. Après la rediffusion d’un vibrant discours du Commandant Jung en continu pendant près de douze jours, un morceau de bravoure unique et fédérateur, les membres d’Omegalpha ont juré de poursuivre le combat avec vaillance à condition que les bandes magnétiques regagnent les archives stellaires…à jamais. Que le héros galactique soit remercié pour son immense contribution et pour avoir insufflé ce zeste d’héroïsme et d’insouciance nécessaires à tout projet ambitieux.
 
 
 

Le Commandant Jung veille sur les travailleurs et fustige les mauvais patrons...

En voie d’implosion ?
 
C’est une sorte de vertige qui s’empare chaque soir de l’équipage à la lecture des plannings respectifs. Il s’agit, outre les taches quotidiennes de navigation et d’entretien du vaisseau, d’alimenter les différentes stations d’émission qui se sont multipliées avec le temps. On est loin du seul Omegalpha puisque des satellites gravitent désormais autour du « Space Bombay interceptor » (le véritable nom du croiseur Omegalpha). On mentionnera juste le sputnik Mescalina qui est en charge de l’alimentation onirique de toute la planète sous forme d’images subliminales. Un module additif vient d’ailleurs de compléter la flotte, il est expérimental pour le moment mais il diffuse déjà les prémices du futur album alchimique de DJ CC Jung intitulé « La mystérieuse synchronicité de la fleur d’or ». Curieux titre en effet qui a pour seule utilité de permettre d’échapper à la censure de l’Ordre noir. Voilà également une des raisons du net ralentissement de l’activité d’Omegalpha puisque la composition musicale (même la MAO - musique assistée par ordinateur - n'échappe pas à la règle) demande un temps considérable (composition – mixage), une patience infinie et une maturation conséquente.
 
 
Aux abonnés
 
Omegalpha ne serait rien sans ces abonnés qui sont au cœur de la matrice et du projet. Afin de parfaire la symbiose, le Lieutenant Chen Ying nous a suggéré l’idée de lancer un appel à ces derniers pour qu’ils s’expriment plus fréquemment. Leurs avis seront entendus et une réelle interactivité pourra débuter ainsi.
 
 
Post scriptum : Le Commandant Jung veille sur les travailleurs et suit attentivement les progrès du DJ CC Jung pour parvenir à la cosmique sublimation du Dragon. Il encourage ce dernier à parfaire son apprentissage hermétique tout en lui souhaitant bonne chance pour les concours qu’il prépare si activement.
 
 
 
The Crew.

Publié dans D k Lé

Commenter cet article