Suite du regard poétique

Publié le par cc jung in effect

Suite du regard

 

Un jour de l’homme naquit l’étang étroit

Carré de la pensée songeuse comme un cygne

Elle éleva son long cou de zinc cette indécise

Dans l’éther cette auberge des frugaux ascètes

 

Heaven or Las Vegas

 

Et ainsi de suite imparfaite de formules cuites

Elle réinventa remit à neuf cette conteuse obstinée

l’inventaire des cercles étoilés et la nuit de son oubli

langage de la mémoire qui sait et dit ce qu’elle doit.

 

Paysage céleste

 

Depuis lors le céleste paysan laboure

Des chants logiques d’Eden et d’ombre

Il sait désormais chiffrer son ignorance

Il attend l’énigme qui doit la clore.

 

CC JUNG reloaded 2005

  

Quelle est l'énigme entreposée et enlacée dans ce poème étrange ?   

 

 

Commenter cet article