Le berger allemand montre les dents

Publié le par cc jung in effect

L’actualité du moment est dominée par la polémique suscitée par les propos controversés du Pape Benoît XVI sur la religion musulmane. Après les caricatures danoises blessantes, cette nouvelle attaque en règle de l’Islam ne doit pourtant rien au hasard. Le souverain pontife ne fait que se rallier à l’Empire et à ses instigateurs au nom du pseudo « choc des civilisations » qu’ils créent effectivement et artificiellement à coups de déclarations et de bombes incendiaires à destination des Musulmans en Irak, en Palestine ou Liban. On savait l’Empire du Bien largement inspiré par la cohorte messianique des évangélistes, ce dernier vient d’incorporer une nouvelle phalange dans ses rangs, celle des chrétiens intégristes de Rome. Alléluia !
 
Mais quelle mouche mystique ou quel moustique louche a piqué le Benoît XVI ? Certes, la propagande massive nous inonde de « choc des civilisations », de « terrorisme musulman » et autres stigmatisations pratiques pour camoufler le pillage pétrolier mais on imaginait le souverain pontife un peu plus subtil et consensuel. Mais le berger allemand qui garde ses ouailles dans un gant de fer s’est soudain mis à aboyer avec la meute des détraqués du Pentagone, rêvant tout haut de croisades pour bouter les affreux Sarrasins, de vivaces concurrents sur le marché encombré des Dieux uniques et omnipotents (lien).
 
On avait déjà tiqué sévèrement sur la récente reconnaissance par l’Eglise de Rome de cinq paroisses françaises intégristes dans la mouvance de l’église parisienne de Saint-Nicolas-du-Chardonnet (lien) en regrettant presque le bon vieux Jean Paul II qui passe désormais pour un hippie polonais, c’est dire… Voilà donc le chef de l’Eglise qui passe à l’offensive, un véritable blitzkrieg qui lui rappellera sa jeunesse tourmentée, en allumant les feux de la Saint Jean sur toutes les barbes qui dépassent et les jellabah enturbannées. Dernier tir de barrage en date, une violente diatribe prononcée à l'université de Ratisbonne en Bavière, contre la religion musulmane qui grignote des parts de marché à la bourse des âmes.
 
Citant l'empereur byzantin Manuel II Paléologue, le Pape a donc accusé la religion de Mahomet « d'avoir semé le Mal et l'inhumanité pour avoir prôné la diffusion de son enseignement par les armes. » (Lien 1). Il est vrai que l’Eglise catholique peut se permettre de telles remontrances puisqu’elle n’a pas pratiqué les Croisades, qu’elle n’a pas mis en place l’Inquisition, la chasse aux sorcières, la St Barthélemy, qu’elle n’a pas cautionné l’esclavage ni l’évangélisation prédatrice des bons sauvages à convertir ou à exterminer en masse au nom du Dieu miséricordieux. Il faut dire cependant que les propos de Benoît XVI n’étonnent que ceux qui s’intéressent de très loin aux intrigues de palais du Vatican. Un véritable panier de crabes sacrés aux pinces de velours et aux antennes orientées... 
 
Dogmatique, rigoriste, proche de l’Opus Dei (une sorte de courant occulte, extrême et très à droite dans l’Eglise catholique), ancien membre de la jeunesse hitlérienne, très soucieux de ne pas déplaire à la frange évangéliste en pleine expansion, le tribun n’a fait que dire tout haut ce qu’il pensait bien bas pour pasticher une formule célèbre issue d'un même moule idéologique. Voilà qui n’est pas pour déplaire sans doute aux électeurs du Parti national démocratique (NPD, extrême droite allemande) qui s’apprête à faire une entrée remarquée au Landtag (parlement) du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale (lien). La progression régulière de la droite nationaliste et xénophobe en Allemagne, le pays le plus à même de ressentir la dangerosité de ce courant nauséeux, a quelque chose d’incompréhensible et de dérangeant.
 
Le « dérapage » du PDG de la multinationale du Christ n’en est pas un, il arrive quelques mois à peine après l’affaire des caricatures danoises publiées dans un quotidien d’extrême droite local qui avait déjà fait tout un pataquès. Quelque peu lassée de devoir affronter les vilenies permanentes de l’Empire, la stigmatisation et la suspicion généralisées, la communauté musulmane était suffisamment chauffée à blanc pour ne pas réagir à nouveau, surtout venant de la bouche ecclésiastique du nouvel ami de Bush. C’est sans doute le but recherché même si le souverain pontife répond cyniquement qu’il ne faisait qu’une citation. C’est pas moi qui l’a dit, c’est l’autre que j’ai…cité, maigre argumentaire quand même. Les Musulmans seront bien sûr taxés de "fanatiques" de la polémique qui suréagissent comme à chaque fois, c'est la répétition de ces escarmouches qui devrait nous interpeller justement. A trop marteler les mêmes gens avec une constance appliquée, on feint de s'étonner de leur manque de savoir-vivre...
 
 

Captation d'âmes

 
 
« Faut-il qu’ils frappent la France pour que les yeux se dessillent ? »
 
Cette déclaration offensive dans un monde tiraillé par le fanatisme religieux propre aux trois grandes religions du livre (monothéistes), a fait au moins un journaliste heureux en la personne de l’habituel islamophobe du figaro qui sévit dans les colonnes du journal du marchand d’armes français Dassault. Comme à chaque fois, les Européens en ont pris pour leurs grades respectifs en se faisant traiter de couards et de lâches dans un article intitulé, « comment perdre la guerre » (lien Figaro). Quelle guerre ? Celle que livre le monde aux barbares musulmans bien sûr, cette croisade menée de main de maître par Bush comme nous l’apprend le journaliste, cette lutte pour notre survie que nous refusons de mener en dépit des exemples exaltés de Bush fils et de Tony Blair, les vaillants. « Faut-il qu’ils frappent la France pour que les yeux se dessillent ? » se demande le propagandiste de la haine qui ne serait sans doute pas contre une campagne de réveil orchestrée pour nous ouvrir les yeux. Une « divine surprise » attend peut-être la France, qui sait ? Il suffit de prier bien fort pour que les miracles s’accomplissent.
 
Notre joyeux luron salue la performance du berger allemand qui protège ses moutons dociles en hurlant au loup islamiste. « À ceux qui persisteraient à ne pas voir de guerre à l’horizon, Benoît XVI a mis cette semaine les points sur les « i », avec une franchise qui annonce une fermeté nouvelle de l’Église catholique face à l’islamisme. » conclut-il pompeusement. Il était temps en effet de rétablir l’ordre nouveau et la conjonction entre les évangélistes délirants du Pentagone et l’Eglise chrétienne réformée par le pape de circonstance est en train de prendre forme. On ne peut pas tolérer plus longtemps cet Islam, ni « laisser cette monstruosité terroriser en paix ?  » affirme le véhément qui se défend sans doute de tout fanatisme avec la dernière des énergies. Il illustre pourtant parfaitement la parabole christique, celle de la paille dans l’œil du voisin…
 

 

 
Liens :
 
 
 
 
 
 
 
& actualisation :   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Divine Strake, le grand programme d’une gigantesque explosion conventionnelle souterraine, poursuit son chemin. Après le Nevada, c’est l’Indiana qui est en alerte. Les projets de la monstrueuse explosion de 700 tonnes d’explosif ont été retardés d’un an (de 2006 à 2007) et ont migré du Nevada vers (peut-être) l’Indiana. Il semble que le test doive désormais être approuvé par une législation qui serait peut-être présentée au Sénat mardi prochain.
 
 
 
La Lettonie, ce curieux pays qui honore encore aujourd’hui ses divisions qui ont appartenu à la Waffen SS d’Adolf Hitler. Voilà sans doute un héritage du passé qu’il convient de mettre en valeur… Sympathique république balte à part cela.
 
 
 
 
 
 
L’extrême droite au pouvoir, c’était quoi déjà ? Gauche-Droite, tous pourris mais pas nous ?
 
 
 
Mettre en congé la femme d’un ministre du gouvernement qui présente par ailleurs un des JT les plus regardés à quelques mois des élections présidentielles, c’est indécent aux yeux de l’UMP. A France 2, ils n’ont pas compris que nous avons désormais basculé dans le côté obscur, celui de la République bananière sous le régime de Sarkozy… Les sots !
 
 
 
 
See U
 
CC JUNG
 
 

Publié dans Omegactualité

Commenter cet article

Hasting 22/09/2006 17:50

Brillante analyse sur le bushiste "PDG de la multinationale du Christ" !