Le Cri se fait toujours entendre

Publié le par cc jung in effect

La police norvégienne vient de mettre enfin la main sur le célèbre tableau de Edvard Munch, « le cri », une œuvre dérobée il y a deux ans et que l’on imaginait perdue à jamais ou détruite. Cette célèbre toile est une prouesse picturale en soi puisqu’elle évoque de manière frappante l’effroi et l’horreur, comme un symbole angoissant du monde à venir prophétisé par le peintre, mort juste avant la fin de l’effroyable deuxième guerre mondiale. Quel puissant symbole en effet que cette prédiction colorée qui annonce un monde instable, dangereux et parfois terrifiant, le nôtre. Un coup d’œil sur les liens du jour devrait suffire à vous convaincre que l’œuvre retrouvée garde toujours le pouvoir évocateur d’un monde chaotique que notre actualité illustre bien tristement. Le cri d’effroi se hurle aujourd’hui en Irak, en Afrique, sur nos côtes et sous nos ponts, partout pendant que l’on bâillonne les libertés en Occident au nom du « terrorisme » fabriqué et entretenu. De quoi avoir envie de hurler parfois mais en silence, pour ne pas déranger…
« OSLO (Reuters) - La police norvégienne a retrouvé les deux oeuvres du peintre Edvard Munch, dont le célèbre "Cri", volées deux ans auparavant dans un musée d'Oslo.
"Nous sommes sûrs à 100% que ce sont les originaux", a déclaré jeudi le chef de la police, Iver Stensrud, lors d'une conférence de presse. "Ils sont beaucoup moins abîmés que ce que l'on craignait."
Il a précisé que les tableaux avaient été retrouvés jeudi après-midi à la faveur d'une "opération de police réussie", mais il n'a fourni aucun détail sur le lieu de cette opération et son déroulement.Stensrud a toutefois souligné qu'aucune rançon n'avait été versée. Il a refusé de commenter des informations de presse selon lesquelles un cambrioleur incarcéré, David Toska, avait promis de fournir des informations sur les tableaux en échange d'une réduction de peine.
 

Fractale du "Cri" ?

Un visage terrifié sous un ciel rouge sang
"Le Cri" représente un visage terrifié sous un ciel rouge sang. L'autre oeuvre dérobée est "La Madone", une femme à la longue chevelure sombre et à la poitrine dénudée. Ces deux tableaux ont été peints en 1893. (…) »
 

Article original :
Liens :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Israël envisagerait un échange de prisonniers ( Reuters) (1500 morts pour rien au Liban et 150 en Israël pour aboutir au point de départ, quel gâchis immense…)
 
 
Johnny Hallyday encarté à l’UMP (Le Figaro) (allumez le feu, c’est bien le slogan de Sarkozy qui a fait fureur en banlieue, non ?)
 
 
 
See U
 
CC Jung
 
 
 
 
 
 
 
 

Publié dans Omegactualité

Commenter cet article