Impunité totale

Publié le par cc jung in effect

Incroyable. Le spectacle auquel nous assistons au Moyen-Orient n’a rien à envier à la guerre d’Irak bis entamée pour de mauvais prétextes. Sûr de son impunité sous le parapluie étoilé et évangéliste, Israël a donc décidé de prendre le risque démesuré de souffler sur des braises que l’injustice de la situation entretient déjà depuis belle lurette. L’Irak est pourtant la démonstration la plus flagrante que cette tactique dite de « remodelage » par la force conduit irrémédiablement au chaos. Après des mois de harcèlement d’un peuple palestinien coupable d’avoir choisi le mirage de la démocratie représentative, le géant hébreux s’enivre de la toute puissante permission américaine pour jouer les démiurges irascibles dans la région toute entière, répondant aux provocations que son attitude belliqueuse a pourtant suscité.
Profitant du silence hallucinant de la communauté internationale et de sa complicité de facto, Israël prend le risque fou d’embraser le Moyen-Orient pour tirer les marrons du feu en faisant une malsaine démonstration de son mépris du droit international et en affichant sa détermination à ignorer des évidences. Les deux épines qui titillent aujourd’hui son orgueil déplacé ou son ego démesuré devraient pourtant l’amener à plus de modération dans son désir de soumission forcée. Le Hamas est une émanation souterraine des stratèges hébreux pour contrecarrer le « diabolique » Arafat qui anéantissait le processus de paix. Arafat était donc le seul obstacle à la paix nous répétait-on inlassablement. On a vu… Arafat mort, la paix a prospéré à pas de géant, n'est-ce pas ?  Le Hezbollah qui vole au secours des Palestiniens abandonnés de tous, a pour origine l’occupation du Liban par ce même Israël dans les années 90 ( opération « paix en Galilée »). L’arrogance de l’un a réussi le tour de force de fédérer les factions palestiniennes au bord de la guerre civile, de faire converger les pays arabes non soumis au diktat américain et de donner du crédit aux élucubrations des recruteurs islamistes à propos de la duplicité du discours mondial. Belle prouesse.

Impasse...

Cette énième démonstration de force de Tsahal dans la région va, on n’en doute pas une seconde, calmer les ardeurs des milices locales qui résistent dans les Territoires occupés et au Liban. En décidant unilatéralement de la conduite des affaires dans le Moyen Orient et en usant d’une réponse militaire disproportionnée, les Israéliens ne font rien d’autre que de s’isoler encore plus dans une posture paranoïaque, agressive et dangereuse. Ils enrichissent surtout le foyer du terrorisme plus sûrement que mille discours du radotant Ben Laden. Le sondage européen qui citait Israël comme l’état le plus dangereux pour la paix dans le monde avait suscité l’année dernière de vives réactions, du classique « anti-sémitisme viscéral ancré dans nos gènes européens » à la sympathie supposée pour Al Quaeda bien sûr, mais force est de constater que l’état hébreux joue à nouveau avec le feu sur un baril de poudre qu’il alimente chaque jour un peu plus… 
 

Liens :
 
« Selon la professeure Elizabeth Shakman Hurd, de l'université de Northwestern, la diplomatie américaine, mais aussi la presse, l'establishment, le discours public, sont «totalement alignés sur Israël». «C'est, d'un côté, Israël, la démocratie et, de l'autre, les cinglés, comme si on ne pouvait pas critiquer l'Etat d'Israël sans être accusé d'antisémitisme.» Elizabeth Shakman Hurd rappelle que la droite religieuse américaine évangélique, une base de l'électorat de Bush, apporte un soutien sans nuance et théologique ( !!!!!!!!) à Israël. »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
See U
 
 
CC Jung

Publié dans Omegactualité

Commenter cet article