Le bas de laine de Ségolène Royal

Publié le par cc jung in effect

(de onderkant van wol van Ségolène )
 
 
Après la déflagration provoquée par ses déclarations sur le traitement de la délinquance, Ségolène Royale s’attaque à l’une des réformes mythiques du gouvernement Jospin, les 35 heures. En mordant dans les plates-bandes de la Droite, en faisant un nécessaire effort de pragmatisme, la candidate préférée des Français vient de franchir un nouveau palier stratégique. Elle porte désormais un discours et des valeurs parfois à contre-courant de son propre parti mais surtout, elle incarne réellement l’idée de…rupture.
 
« É necessário desconfiar-se de água que dorme... » disent nos amis Portugais. La lisse candidate, la Madone des sondages qui bruissait d’un silence éloquent, vient de bruyamment faire savoir qu’elle passait à l’offensive en quelques piques de matador bien senties. En hors-d’œuvre, la maîtresse de maison avait pris tout le monde de court en puisant son inspiration chez le roi de la salade, histoire de faire monter la mayonnaise. En défrichant le champs du sécuritaire trop longtemps laissé en jachère idéologique par son camps, Ségolène Royale est allée porter l’estocade au cœur même de l’étang saumâtre où s’ébattent les vieilles et grasses silures qui se nourrissent de la décomposition du débat politique.
 
En dépit d’un bilan effroyable, fruit d’une incompétence tous azimuts, le banc majoritaire de l’Assemblée s’imaginait malgré tout frayer tranquillement en eaux troubles en fouillant les bas-fonds de l’idéologie, en remuant cette vase poisseuse qu’est le sujet de l’insécurité à l’approche des élections pour masquer le flou d’un projet inexistant. Le procédé avait fait ses preuves, il suffisait d’appâter suffisamment le chaland, de lancer les filets et de ratisser large pour faire une soupe populaire, une bonne bouillabaisse bien épaisse.
 
Patatras ! Voilà que la candidate en lice Ségolène vient de troubler la surface des choses en jetant quelques pierres qui font bien des ricochets qui éclaboussent un peu tout le monde. En dégainant le débat sécuritaire, elle vient tranquillement de détrousser ceux qui préparaient si activement un hold-up électoral et de couper l’herbe sous les pieds du petit dernier qui s’imaginait déjà sur un piédestal.
 

Au centre du débat...

 
La mégère fait une queue de poisson au « premier flic de France »
 
Habile entrée en matière qui donne le ton et qui met en boîte une partie de la stratégie de son principal adversaire, Nicolas Sarkozy. Lui qui s’imaginait incarner encore une fois une imposture politique en prétendant représenter le renouveau de la politique, après trente années de bons et déloyaux services, se retrouve le bec dans l’eau. La surenchère électorale sur l’insécurité était déjà prête à servir encore une fois et voilà que la mégère fait une queue de poisson au « premier flic de France » sur un air de parade militaire, embouteillant le débat sur le sujet en poussant le bouchon un peu plus loin encore…
 

Fractale du printemps...

 
Les craquettements frénétiques du petit coq à l’ergot démesuré
 
Les cris d’orfraie de la basse-cour du Parti Socialiste à la suite des déclarations de Ségolène sonnent un peu faux dans le tonnerre d’applaudissements que ses dires ont suscité dans le pays (lien). Les méritants militants feraient mieux de saluer la roue royale du paon plutôt que de lui voler dans les plumes. Le bon bilan de gouvernance de Jospin et de son gouvernement n’a pas empêché ces derniers de se retrouver nus comme des vers de terre à picorer la poussière en ruminant leur amertume.
 
L’heure est à la communication, au vent, à l’esbroufe comme en témoignent les craquettements frénétiques du petit coq à l’ergot démesuré. Autre habileté de la poule que couvent les sondages, le supposé laxisme de la Gauche en matière d’ordre public a toujours été une épine dans le pied des éléphants du parti. Il était grand temps de prendre les préoccupations du français lambda en compte pour faire le bon calcul en évitant le spectre d’un nouveau dépôt de bilan électoral. Ses concitoyens approuvent d’ailleurs largement sa démarche de matriarche même si son troupeau de pachydermes barrit un ton en dessous.
 
Ultime rebondissement de l’actualité, Madame « Hollande » vient de rompre les digues qui enfermaient son personnage en critiquant les 35 heures (lien), une des mesures phares du gouvernement Jospin. Pas de quoi en faire un fromage mais l’habile manœuvre démontre à l’opinion une capacité de remise à plat d’un héritage sacralisé, un dogmatisme mou et un pragmatisme susceptible de plaire au monde de l’entreprise. Socialiste et fière de l’être, capable de reconnaître les erreurs de parcours, de se transformer en animal de « cirque médiatique », Ségolène Royale est en train de démontrer qu’elle possède non seulement de bonnes défenses mais que l’attaque reste sa meilleure arme. « Un'elefantessa, ciò fuorvia enormemente, soprattutto l'avversario... » disent nos amis transalpins. Traduction : une éléphante, cela trompe énormément, surtout l’adversaire…
 
 
 
 
 
Ménagerie :
 
 

Liens :
 
P.S : CC Jung remercie Yahoo pour ce merveilleux outil qui fait de chacun un polyglotte potentiel d’où la profusion de citations en plusieurs langues. En Néerlandais dans le titre, en Portugais dans le corps de l’article et même en grec dans les liens ! Outil de traduction Yahoo, Babelfish
 
 
 
 
 
 
 
(…) Για Bush, που παγιδεύεται από αρκετές εβδομάδες μέσα στο σκάνδαλο ιcoutes χωρίς την νομική άδεια, την που διαδίδεται κασέτα, η Πέμπτη, κάθετα τάφος: έρχεται να θυμίσει στην άποψη ότι Al-Qaeda μένει μια πολύ σοβαρή απειλή, και που δικαιολογεί, σύμφωνα μετο λευκό σπίτι, όλα μέτρα που αρχίζουν στα πλαίσια του "πολέμου ενάντια στην τρομοκρατία >.
 
(…) Pour Bush, englué depuis plusieurs semaines dans le scandale des écoutes sans autorisation judiciaire, la cassette, diffusée jeudi, tombe à pic : elle vient rappeler à l'opinion qu'Al-Qaeda reste une menace très sérieuse, et qui justifie, selon la Maison Blanche, toutes les mesures prises dans le cadre de la «guerre contre le terrorisme».
 
 
 
 
 
(…) « En février dernier, les chefs de guerre ont formé l'Alliance pour la restauration de la paix et contre le terrorisme (ARPCT), qui a reçu un soutien financier américain dans le cadre des opérations secrètes de lutte antiterroriste. »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
See U
 
 
CC Jung
 
 

Publié dans Omegactualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hasting 06/06/2006 22:37

Mais qui se trompe de cible ? Tu sais ce que je pense à ce sujet... Je crois vraiment que SR joue avec le feu en s'en prenant aux 35 h comme en recourant à l'armée... En tout cas, elle joue 100% perso au détriment de sa famille politique, et si ça peut paraître habile aujourd'hui et lui rapporter gros, c'est pas très sympa et je ne suis pas sûr qu'à long terme ça paie... Wait and see.

cc jung in effect 07/06/2006 19:32

"elle joue 100% perso au détriment de sa famille politique" tu disais ? Que font DSK, Fabius et Lang ? La même chose... Ne pas se tromper de cible, c'est se focaliser sur l'adversité au lieu de se tirer dans les pattes. On va pas se plaindre d'avoir une candidate populaire quand même ! On disait qu'elle n'avait rien à dire, là on trouve qu'elle parle trop et qu'elle privilégie sa propre vision des dossiers... Wait and see.

La chroniqueuse 05/06/2006 22:00

La guerre a commencé, le PS arrivera-t-il à s'unir derrière cette amazone? C'est pas gagné... Attendons de voir quelle sera sa prochaine offensive...

cc jung in effect 05/06/2006 22:17

Enfin cela bouge ! Il ne faudrait pas se tromper de cible...