OTAN de Sarkozy, tout est devenu possible, hélas… (1)

Publié le par cc jung in effect

Dix soldats français viennent donc de perdre la vie dans une embuscade en Afghanistan, un coup dur de plus pour notre armée quelques mois à peine après l'annonce d'un envoi de troupes supplémentaires faite par le président Nicolas Sarkozy devant le parlement...anglais. Sans concertation aucune ni semblant de débat, faisant fi des diverses recommandations émises en matière de stratégie de défense nationale (commission Védrine entre autres) et de l'opinion publique rétive, le président Nicolas Sarkozy s'est empressé de répondre aux injonctions de l'Empire en annonçant la réintégration de la France au sein d'une alliance atlantique plus que douteuse et l'envoi d'un contingent français consistant pour épauler la coalition impériale engluée dans une épopée coloniale sanglante en Afghanistan. Une de plus ! Avant de nous projeter au pays du lapis-lazuli et du tapis...de bombes dans une seconde partie, il convenait au préalable de revenir sur l'actualité immédiate afin de disséquer le processus qui nous a conduit dans ce bourbier infect qu'est devenu le front afghan. Un constat s'impose déjà : Chirac avait su en son temps éviter l'écueil irakien tandis que Sarkozy nous plonge jusqu'au cou dans la mélasse impériale qui sent si fort le pétrole et le sang au nom...de la liberté (sic) et de la rupture. Démagogie totale et vapeurs d'essence au programme...

 

 

Une piqûre de rappel bien douloureuse, c'est ainsi que l'on pourrait qualifier les récents soubresauts de notre actualité hexagonale. Le pouvoir d'achat promis par notre bonimenteur principal durant sa frénétique campagne n'est plus qu'un lointain souvenir (lien Bellaciao - IFOP), une illusion amère qui se dissipe au rythme de la casse sociale systématique qui tient lieu de réel programme de gouvernance pour le candidat préféré du MEDEF. Tous les voyants sont au rouge et l'humeur de l'opinion est à l'image de la météo estivale, chafouine. Voilà également que les récents évènements survenus en Afghanistan se chargent de rappeler au peuple que l'imposteur aux douces fariboles s'avère être bien plus dangereux encore lorsqu'il entame la mise en œuvre du véritable plan ourdi que l'on a pris le soin de masquer sous les dorures du toc et du people et les falbalas à la mode italienne : la mise en conformité du petit village gaulois à la grande histoire selon les canons édictés par l'Empire. Comme tout pacte faustien qui s'honore, le sang a été versé pour lier les intrigants. Le prix de l'alignement s'insurge le député gaulliste Dupont-Aignan (lien Mondialisation), vient de nous coûter dix soldats. Dix militaires qui ouvrent bien tristement le bal tragique des médaillés de la Légion d'honneur à titre posthume tombés pour assurer les marges bénéficiaires de l'Empire. A propos de gaullisme et de décoration, De Gaulle avait eu cette saillie qui résonne étrangement aujourd'hui en déclarant que « la Légion d'Honneur est une élite de vivants ». Autres temps, autres mœurs : à l'ère de la démagogie et du bling-bling clinquant, la breloque s'est transformée en pin's pour m'as-tu-vu et en amer lot de consolation pour ces sacrifiés au nom de la France d'après. L'autrefois illustre décoration pare vaillamment aussi le tailleur...d'Isabelle Balkany depuis le mois de juillet, une élue exemplaire à n'en point douter que cette admirable politicienne...condamnée par la Chambre régionale des comptes d'Île-de-France à une peine de prison avec sursis (15 mois) pour « prise illégale d'intérêts ». Bref, passons sur cette énième ineptie choquante et ce copinage éhonté de notre empereur de pacotille à l'heure où la nation s'incline douloureusement devant ces martyres de l'inutile comme nous le verrons au cours de notre petite escapade dans les arcanes de l'OTAN et le décor janséniste de l'Afghanistan.

 

Omegalpha ne s'étendra pas longtemps non plus sur les circonstances de cette meurtrière embuscade (lien Nouvel Obs) qui n'ont pas vraiment d'intérêt ici même si l'on peut faire remarquer que les différentes versions qui se contredisent parfois, indiquent qu'il y a bien quelques circonstances fâcheuses que l'on s'empresse de maquiller et de travestir à la va-vite en noyant le lecteur sous un flot de données disparates. Qu'il y a-t-il donc de si important à éluder dans ce récit militaire que la Pravda locale raconte avec force détails et autres « révélations » (lien Figaro) comme pour mieux étouffer un début de doute bienvenu. L'âge des sacrifiés ou leur inexpérience criante que déplore justement le père de l'un des soldats tombés (lien Figaro) ? Toutes les guerres décidées par nos gouvernants lovés dans de douillets canapés parisiens se sont nourries du sang frais de pauvres bougres envoyés au front et nos alliés américains ne se conduisent guère mieux lorsque leurs sergents recruteurs racolent la fraîche chair à canon dans les lycées ou font leur courses dans les prisons surpeuplées de la « plus grande démocratie ». Plus sûrement, l'opinion publique pourrait renâcler en apprenant que nos soldats, non contents d'être sous la mitraille talibane pendant de longues heures, ont eu la désagréable surprise de se faire canarder en sus par la délicate cavalerie US appelée en renfort tardivement (lien Figaro). Les « tirs amis » tuent en effet sans discernement, on estime même que près de 20 % des soldats tombés au front lors des dernières confrontations militaires d'envergure (guerre du Golfe, occupation de l'Irak) ont été victimes du déferlement meurtrier de leur propre camp.... Sacré paradoxe pour des armées occidentales qui prônent pourtant la doctrine du « zéro mort », celle des « armes intelligentes » et de la technologie mortelle avancée là où la guerre se résumera toujours par...des tripes, du sang et de la merde (la fameuse « odeur du front »). Une avalanche de mots policés en somme pour rendre acceptable une sale pratique de barbare. A moins que cette débauche d'énergie inhabituelle en matière d'investigation pour la presse française ne vise à édulcorer une réalité beaucoup plus trash que celle annoncée dans les colonnes amies puisque diverses publications (lien Asia Times on line) évoquent des exécutions sommaires de militaires français capturés et une expédition un tantinet aventureuse et imprévoyante.




 

 

 



Une dissolution de nos forces armées dans le complexe militaro-industriel impérial

 

 

 

Voilà qui tombe bien mal pour une armée française un peu chagrine et cabossée après une succession de péripéties qui vont du drame de Carcassonne à la mise en application des directives du « livre blanc » qui sabre allègrement dans les effectifs et les budgets pour transformer notre armée en une vulgaire légion de mercenaires et de supplétifs afin d'épauler l'Empire dans ses frasques colonialistes (liens Le Monde - Libération - Figaro). En affaiblissant considérablement les capacités opérationnelles militaires de notre pays, notre empereur de poche installe de facto une dépendance logistique qui rendra nécessaire à terme, une intégration (savamment vendue sous le terme d' "'interopérabilité") et donc une dissolution de nos forces armées dans le complexe militaro-industriel impérial (OTAN). Issue de la guerre froide, cet organisme de coopération en matière de défense s'est lentement mais sûrement métamorphosé en une milice impériale spécialisée dans les coups fourrés, les opérations de déstabilisation régionale (réseau Stay behind, Gladio - lien Wiki, false flags, tueurs du Brabant, attentats de Bologne, etc) et les coups de force (liens Voltaire - De Defensa sur le 11 septembre et Gladio). L'OTAN à la sauce impériale s'apparente à une armée privée qui veillerait prioritairement sur les intérêts de l'élite atlantiste et financière, un machin flou et armé qui « s'est formé en effet en Europe, plutôt à l'Est, un conglomérat d'"intérêts privés", fait de fondations sans but lucratif mais en général d'origine US, d'hommes-lige, de subventions du CMI et de l'encouragement actif des dirigeants est-européens, qui constitue désormais la force motrice de l'OTAN. On y ajoutera très vite, c'est-à-dire pour une entrée rapide dans cette équation et pour compléter le tableau, une solide dimension mafieuse que vont apporter d'autres nouveaux membres spécialisés dans la chose, ainsi que les techniques de la même chose expérimentées et développées par le Kosovo libre et indépendant qui semble devoir inspirer l'OTAN plus que le contraire. » résume De Defensa (lien).

 

Quel est donc l'intérêt de la France dans cette réintégration à marche forcée dans l'OTAN ? Le désengagement de la France de cet organisme un peu particulier par le Général De Gaulle (1966- lien Alterinfo), avait bien évidemment un sens patriotique puisqu'il s'agissait de retrouver un semblant de souveraineté et d'indépendance pour notre pays une fois passées les vicissitudes de l'après-guerre. Ironie amère, c'est un supposé « gaulliste » qui prétend aujourd'hui que l'urgence en matière de politique internationale et de positionnement stratégique de la France réside dans le fait de réintégrer dare-dare la structure atlantiste qui a entre-temps complètement dérivé de sa mission initiale qui consistait à faire face au péril soviétique... Voilà qui nous laisse songeur d'autant que cette organisation vient de faire à nouveau l'étalage de ses divisions internes en terme de parole politique à l'occasion de la récente crise en Georgie (lien De Defensa). La voix forte et unie de l'occident symbolisée par son armada atlantiste comme argument de vente alléchant à destination de l'opinion publique est une bouffonnerie manifeste et une imposture de plus puisque les intérêts privés interfèrent en permanence sur le processus décisionnel et que le gouvernail est toujours tenu par le complexe militaro-industriel américain. Quid des pertinentes recommandations de la commission sur la France et la Mondialisation présidée par Hubert Védrine qui abordait entre autres la question de l'intégration de notre pays dans l'OTAN en balayant l'argument fallacieux d'un hypothétique rééquilibrage de l'influence française au sein de l'alliance : « sur les États-Unis cela donnerait à la France une influence comparable à celle des autres alliés, c'est-à-dire quasi nulle ». Le même rapport notait judicieusement que cette intégration non souhaitée par une majorité de Français conscients de se faire déposséder ainsi d'une partie de leur souveraineté nationale, « poserait d'immenses problèmes et comporterait des risques. Mais puisqu'elle est souhaitée par une partie des élites économiques et politiques, ce débat devrait être mené dans la clarté. » (lien Elysée.fr). Un débat ? Le 26 mars dernier, en visite officielle en Angleterre et devant une assemblée parlementaire...britannique donc, Nicolas Sarkozy confirme l'envoi de troupes supplémentaires en Afghanistan avant d'annoncer dans la foulée, le 3 avril à Bucarest, le retour de la France dans le giron atlantiste lors du sommet de l'Otan (liens Rue 89 - WSWS). On jette aux orties l'article 35 de la constitution relatif au rôle du parlement français dans les engagements militaires tout en bafouant dans un même temps, le principe de démocratie pour faire allégeance au plus vite. Pathétique rupture de l'imposteur « gaulliste »...

 

 





L'un des seuls pays européens encore récalcitrants

 

 

 

La question demeure, persistante et entêtante, pourquoi vouloir intégrer l'OTAN à tout prix et se positionner en vassal servile de l'Empire, en satellite négligeable tout en émiettant encore au passage une crédibilité hexagonale déjà bien entamée depuis l'élection du phénomène de foire médiatique ? La réponse se trouve dans la personnalité du donneur d'ordre et dans ses accointances avérées avec les « néocons » US qui ont tant œuvré pour mettre un de leur pion à la tête de l'un des seuls pays européens encore récalcitrants à leur impériale emprise (lien sur le passionnant article du Réseau Voltaire sur l'opération Sarkozy - notre « néocons » à nous, Omegalpha). Comme le disait si justement à l'époque Eric Besson avant de retourner piteusement sa veste, le président est un « néoconservateur américain à passeport français » (Lien Libération), quoi de plus normal donc qu'il serve in fine les intérêts de l'Empire au détriment de la France ? Voilà une facette sournoise du personnage trop longtemps négligée et qu'Omegalpha n'a eu de cesse de dénoncer lors de la dernière campagne des présidentielles (liens), une évidence qui apparaît au grand jour et dans toute sa splendeur au grand dam sans doute d'une partie de ses électeurs obnubilés par des slogans simplistes et une rhétorique roublarde de bateleur de supermarché. « Le réel n'est jamais ce qu'on pourrait croire, mais il est toujours ce qu'on aurait dû penser. » disait Gaston Bachelard, une phrase que de nombreux votants abusés par l'habile bonimenteur devraient méditer maintenant que les masques glissent les uns après les autres. Les crédules ne sont d'ailleurs pas au bout de leur surprise puisque l'Empire a de discrets alliés dans les deux camps politiques antagonistes (gauche - droite) comme le révèle l'opération de déstabilisation interne effectuée à l'intérieur du Parti socialiste pour assurer la victoire du candidat atlantiste (lien Réseau Voltaire - opération Sarkozy). A ce propos, on conseillera la lecture de la revue néo-conservatrice "Le Meilleur des mondes"  à l'occasion, un coup d'œil qui peut s'avérer parfois gratifiant et permettre même à certains, de mieux comprendre l'étonnante nomination du leader...socialiste Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI pour services rendus à l'Empire et ses acolytes (Lien Voltaire). Tout n'est qu'illusions disait Bouddha il y a bien longtemps...

 



 

 




Démagogie indécente et cynisme absolu

 

 

 

A propos d'illusions justement, Omegalpha note avec une grande fierté et une pointe de chauvinisme que nous disposons d'un prestigitateur prodigieux en la personne de notre génial petit Timonier. Il vient d'ailleurs de se distinguer, comme à son habitude, lors des diverses cérémonies organisées pour commémorer la mort des dix militaires tombés en Afghanistan. Ne parlons pas de l'attitude et de la nonchalance parfaitement déplacées puisque le gaffeur est un récidiviste notoire (liens Le Post - Bellaciao), notons simplement que notre chef des armées s'avère parfois... désarmant pour son auditoire tant il manie avec maestria la démagogie et le cynisme absolu pour justifier l'injustifiable. Ainsi, devant un parterre constitué par les familles des disparus pétrifiées de douleur et de colère rentrée et une sinistre rangée de cercueils, notre vaillant atlantiste n'a rien trouvé de mieux à pérorer que l'évocation de la solitude...du président de la République ! Cette pitoyable tentative de récupération compassionnelle mérite amplement la virulente réaction du porte-parole de la LCR, Olivier Besancenot qui a fustigé « l'indécence de Nicolas Sarkozy qui devant les dépouilles de jeunes de 20 ans parle de lui et de la solitude d'un chef d'Etat, c'est invraisemblable » (lien Figaro - fil actu).

Pour faire passer la pilule amère, notre agitateur de vide a ressorti la boite à clichés hollywoodiens pour nous entonner de la propagande défraîchie digne des vieux films de guerre US avec des trémolos de circonstance dans la voix. « Ici se joue une part de la liberté du monde ; ici se mène le combat contre le terrorisme » annone celui là même qui a signé quelque part l'arrêt de mort des jeunes recrues, refourguant au passage le sempiternel couteau suisse idéologique des faucons, le fameux et fumeux « terrorisme » accommodé à toutes les sauces insipides avant d'ajouter tout de go que « nous ne sommes pas ici contre les Afghans. Nous sommes avec les Afghans pour ne pas les laisser seuls face à la barbarie » (Lien Libération). Voilà encore une affirmation scandaleuse de démagogie et d'hypocrisie méprisante comme nous le verrons dans le deuxième volet de cet article. On achèvera cette pénible odyssée dans l'indécence et la complaisance avec les mots soignés du docteur Kouchner qui franchissent allègrement le seuil de la grandiloquence surannée et du pompeux mensonge. Nos soldats sont donc « tombés pour la liberté du monde et la liberté de nos enfants » affirme le beau parleur qui sent si fort le pétrole et les intérêts croisés... Mais bien sûr ! Tout ceci est parfaitement clair et nous croyons tout ce petit monde sur parole.

 

Chacun des protagonistes de cette macabre mascarade est donc allé de son couplet pseudo-émotif suintant de fausse compassion et débordant de communication pure pour colmater les premières brèches qui s'entrouvrent dans l'opinion publique échaudée par la tuerie (lien sondage le Monde). Un premier colmatage d'urgence en somme avant que l'on étouffe bien vite le possible écho de la contestation en agitant le chiffon prévu pour distraire le taureau versatile, soit un débat parlementaire à venir sur l'engagement de nos troupes en Afghanistan qui sent le chloroforme à plein nez (lien Le Monde). Entourloupe garantie et bienvenue en démocratie...

 

Liberté du monde, terrorisme et donc pétrole à la clef, OTAN qui rime si mal avec Afghanistan tandis que talibans s'accommode sans problème avec Pakistan, voilà des mots et des noms qui vont très vite nous devenir familiers dans les mois à venir comme nous le verrons dans la seconde partie. A suivre...

 

 

 

 

 



Liens
 :

 

 

82 % des Français ne font pas confiance au gouvernement pour le pouvoir d'achat. (Bellaciao - IFOP)

 

Ambush in the night :

 

 Afghanistan : le prix de l'alignement (Dupont-Aignan - Mondialisation)

 

Dix soldats français de l'Otan tués dans une embuscade en Afghanistan (Nouvel Obs)

 

Révélations : le récit détaillé de l'embuscade d'Afghanistan (Figaro)

Le père d'un soldat tué en colère (Figaro)

Afghanistan : des tirs de l'Otan en cause (Figaro)

Asia Times on line  - Syed Saleem shahzad - (Planète non violence)

14 Juillet : grogne dans les rangs, par Laurent Zecchini (Le Monde)

 

Le blues de l'armée (Le Monde)

 

Des officiers de Surcouf auraient été identifiés (Figaro)

Chasse aux sorcières": le Figaro évoque à son tour l'implication de la DST (Libération)

 


OTAN 
:

 

Gladio - Wikipédia 

 

Le choix de l'OTAN [Voltaire]

 

Les Armées Secrètes de l'OTAN (Voltaire - PDF)

 

L'OTAN reconfirme l'expansion de sa présence en Afghanistan [Voltaire]

 

L'OTAN à l'heure du « Choc des civilisations » [Voltaire]

 

L'OTAN, palliatif à la « stupidité morale des Européens » [Voltaire]

 

La « guerre au terrorisme », nouvelle mission de l'OTAN [Voltaire]

 

Réseaux stay-behind de l'OTAN [Voltaire]

 

    Dedefensa.org : Gladio explique-t-il 9/11? 

 

l'OTAN postmoderne (De Defensa)

 

1958, de Gaulle et l'OTAN (Alterinfo)

 

Pourquoi ne pas abolir l'OTAN, tout simplement ? (Mondialisation)

 

L'OTAN, combien de divisions? (De Defensa)

 

« 20 août 2008 - Réunion extraordinaire de l'OTAN mardi à Evere. On roule des mécaniques. C'était une représentation spéciale à la gloire de l'irresponsabilité, de l'inculture et de la stupidité de la politique de l'"Ouest". Les acteurs ont été parfaits. »

 

Rapport sur la France et la mondialisation, par M. Hubert Védrine (Elysée.fr)

 

Afghanistan: la rupture atlantiste de Nicolas Sarkozy est en marche (Rue 89)

 

Retombées politiques du déploiement de troupes en Afghanistan (WSWS)



 

Le ver est dans le fruit :

 

 

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française (Voltaire)

 

Notre Néo-cons à nous... (Omegalpha)

 

La France fait désormais partie de l'Empire du Bien (Omegalpha)

 

Liés à l'Empire pour le pire et le meilleur (Omegalpha)

 

 

  Un «néoconservateur américain à passeport français» (Libération)    

 

 

MM. Sarkozy et Strauss-Kahn affichent leurs allégeances [Voltaire] 

 

Le rire déplacé de Nicolas Sarkozy face aux militaires en deuil...  (Le Post - vidéo)

 

Les morts le font sourire.... (Bellaciao)

 

Afghanistan: Besancenot veut manifester (Figaro - fil actu)


Sarkozy juge indispensable la présence française en Afghanistan (Libération)

 

Afghanistan : une majorité de Français souhaite le retrait des troupes françaises (Le Monde)

 

La présence française fera l'objet d'un vote au Parlement (Le Monde)

Publié dans L'Empire du Bien

Commenter cet article

igosseyn 24/08/2008 21:07

[quote]diverses publications (lien Asia Times on line) évoquent des exécutions sommaires de militaires français capturés et une expédition un tantinet aventureuse et imprévoyante...[/quote]Evocations ...preuves à l'appui ? Cependant, il paraît évident que l'armée française a été un peu légère sur le coup, se reposant sur une soi disant supériorité technologique voire idéologique. L'embuscade en elle même laisse accroire à une insouciance à rapprocher de l'affaire de Carcassone. Mais là, Ce sont des grands Yakas qui ont des comptes à rendre, ceux qui préparent et lancent de telles opérations sans renseignements suffisants. Il n'empêche, 10 soldats y ont laissé la vie, même si d'aucuns préciseront que quelque part c'est la destinée d'un guerrier. La cause valait-elle ce sacrifice? Et quelle cause d'ailleurs ? Le terrorisme ? Un mot un peu trop généraliste. C'est une véritable armée  qui il y a en face de nos troupes.Croisons les doigts pour que la France ne deviennent pas un réservoir de soldats de fortune pour les States, quand ceux-ci perdent eux mêmes leurs hommes ailleurs.Notre pays est si petit et ses ressources sont tellement limitées, "qu'allons nous donc faire dans cette galère ?" . Je me permets de vous conseiller la dernière interview de D. de Villepin. Il explique intelligemment pourquoi nous ne pouvons plus brutalement reculer après ce massacre.Merci pour cette analyse remarquablement argumentée et pertinente.

cc jung in effect 24/08/2008 22:08


En effet, les informations se recoupent lentement et ce qu'elles disent n'est pas vraiment folichon. Pas de preuves à l'appui mais une conviction certaine, nous sommes embarqués dans un vilain
manège qui fera tourner bien des têtes...

Armée française ? Respect absolu sauf lorsque que l'on a un ami qui crève des mensonges de tout ce beau monde aux beaux discours de propagande. Guerre du golfe, Tchad, Kosovo, maladies étranges,
cancers, uranium appauvri (?), saloperies qui rongent ceux du front qui morflent après dans l'indifférence des hopitaux sans budgets. Tombés pour la France ! Silence dans les rangs !

Bombardements aveugles de l'OTAN, nettoyage et tout le baratin qui cache des crimes de guerre en toute impunité ? C'est pas cela la civilisation, les lumières et tout le reste, là il s'agit d'une
mafia planétaire qui se débat pour conserver intact son appétit de prédation... Merci pour ta visite et le commentaire.


Crodoff 24/08/2008 09:16

Felicitations pour ce nouvel et croustillant article. Sarkozy continuera quoi qu'il arrive à remplir sa mission pour l'empire, en détruisant la France de l'interieur pour lui faire mettre les deux genous à terre, la destruction et le morselage des nations pour les faire engloutir par la suite par le futur gouvernement mondial salavateur est flagrante. Un fois dans l'estomac de l'EU digéré au suc gastrique du capital apatride, elles formeront un grand morceau de mélasse sans goût. Bobosancenot pour moi est tout autant un imposteur, le revolutionnaire de Neuilly qui va prendre le café chez Drucker, à d'autre. Il fait le contre poids utile du systéme et sert sans doute les interets de la droit en piquant des voix de l'autre côté au PS. Même si UMP et PS c'est la même chiasse liquide. S'il était dangereux pour le systéme en place, ses prostitués médiatiques l'aurait déjà depuis longtemps mis sous silence ou dénigré sauvagement et en choeur. Sarkozy qui " fait des blagues " devant les cercueils c'est affligeant et révélateur, en plus de faire le boulot des néo cons, ils auraient pu lui offrir un cours à hollywood à l'actor's studio. On pourrait presque espérer a un putsh militaire pour nous sauver de ce merdier d'ailleurs, avec la noria des imposteurs Sarkozy, Koushner et autre Cohn Bendit au poteau. En attendant, la France regarde les JO sur leur écran plat tout neuf et bradé. La fin d'année sera mouvementé, je le crains.

cc jung in effect 24/08/2008 12:12


Quelle virulence ! Gardons nous de toute tentation extrémiste pour simplement constater des faits et dénoncer ce qui mérite de l'être. Je partage ta conviction à propos d'Olivier B qui sert sans
doute de sous-marin pour torpiller une gauche on ne peut plus divisée. Où est donc la vraie opposition ? Sur le net pardi ! Merci pour la visite.