Bonnes nouvelles de la métropole

Publié le par cc jung in effect

Trois rayons de soleil
 
Bouleversement de dernière minute pour cette chronique qui devait revenir sur le chaos irakien, le clientélisme ethnique de Sarkozy et un article de derrière les étoiles plutôt ensoleillé. Que les amateurs de manipulation, les astronomes en herbe et les adorateurs du Karsher se rassurent, une fois gravées, les paroles ne s’envolent plus. Non, le sujet du jour et même du soir est une un petit chapelet de dépêches qui tombent comme la pluie froide et humide, trois petites perles d’actualité de nature à réchauffer nos âmes engourdies.
 
 
Battre le pavé pluvieux est un exercice de jeunes
 
 
La première bonne nouvelle concerne le succès des manifestations contre le CPE. Malgré le froid, malgré la démonstration maintes et une fois répétée du peu d ‘écho que de la colère de la rue suscite chez nos gouvernants, nos « élus » résolus à passer en force encore une fois, malgré la campagne de communication pas très nette sur le Net, les pavés ont résonné du pas résolu d’un troupeau de jeunes brebis pas tout à fait prêtes à prendre le chemin de l’abattoir social. On attendait des moutons de Panurge à qui on avait expliqué qu’il était préférable d’accepter de se faire tondre pour affronter les froides rigueurs du marché du travail et surtout pour garnir le bas de laine et la bourse triomphante mais les rues se sont emplies d’autant de cris de révolte et de dénonciations bruyantes. L’indignation sociale n’est pas morte, la lucidité est toujours présente et la volonté d’un monde meilleur habite toujours nos âmes, rien n’est perdu donc…
 
Extraits : « Dans toute la France, la CGT a affiché 1.038.330 manifestants, en précisant qu'une quinzaine de départements n'étaient pas encore pris en compte. Dans l'immédiat, la police n'était pas en mesure de fournir de chiffres, ni pour Paris ni pour la province. Quelque 175 défilés ont été organisés. »
Pour la Police, vous vous en doutez, les chiffres sont d’une autre ampleur, la manifestation a été un flop retentissant qui n’a pas réussi à couvrir l’enthousiasme délirant de jeunes avides d’une situation précaire absolue. La Préfecture comptabilise d’ailleurs à peine un millier de manifestants contre l’instauration du travail salutaire et ce, dans toute la France, en comptant ceux qui attendaient le passage des bus, les curieux et les promeneurs. Les divers attroupements de jeunes vus ici et là, toujours selon les services officiels, relevaient de jeunes délinquants, des agitateurs adeptes de l’école buissonnière, des gauchistes illuminés et des écoliers manipulés par des professeurs rouges et barbus. Les attroupements constatés n’étaient rien d’autre que les nombreuses queues à l’entrée des différents cinémas qui projetaient des films en vogue (comme « la marche de l’Empereur » qui n’est pas un clip à la gloire du président de l’UMP mais un documentaire captivant sur les manchots), des files d’attente devant des guichets de restauration rapide, des distributeurs bancaires et l’ANPE. Des millions de jeunes travailleurs, méritants ou futurs employés, ont par contre envahi nos villes joyeuses pour clamer l’immense bonheur de la création d’un contrat plein d’avenir, un cortège impressionnant qui a irrigué les avenues et places de notre beau pays comme un sang neuf et frais, porteur d’une vision oxygénée et purifiée des lendemains enchanteurs en chantant « Villepin nous donne du pain et Nicolas mange avec nous du Banania ! ». Une atmosphère bon-enfant et gentil-adulte. (LeFigarots)
 
Lien :
_______________

La chasse aux sorcières

Bertrand ne tremble pas à Paris
 
Autre petite pluie rafraîchissante, celle des sondages qui vont parfois trop loin dans les fondements démocratiques mais qui ramènent parfois un peu de lumière. Une majorité de parisiens conforte Bertrand Delanoë contre la très charismatique et sarkosistique Françoise de Panafieu, candidate issue de « primaires » à mourir de rire, une vraie comédie de boulevards, la classe de Bézu avec des candidats à la queue leu leu mais sans Fabrice. La très brillante cousine du Baron Sellières, fille de ministre, n’a eu pour seul programme que de prononcer le plus souvent possible le nom de son mentor (le roi du mensonges donc) Nicolas 1er. Stratégie gagnante puisque le mantra magique a fonctionné, priant ainsi Lelouche d’aller loucher ailleurs, Goasguen, l’ancien d’Occident (groupuscule d’extrême droite) d’aller oxyder ailleurs, Tibéri à se gausser en se défaussant même s’il en rit encore et Debré à opérer de gré ou de force un revirement. Elle a eu aussi, il faut bien le reconnaître, la délicate attention de fustiger le maire sortant en l’accusant de dépenser des fortunes pour financer des associations gay (à tort), sans doute la touche féminine d’un militantisme UMP qui ne se complait que dans les attaques sous la ceinture. A défaut d’avoir du punch et quelque chose à dire ou à faire réellement, il est souhaitable selon les méthodes du maître vénéré, d’utiliser le coup bas pour rehausser le débat. Prometteur…
Lien :
 
 
 
En guise de conclusion spéculative
 
Troisième presque bonne nouvelle, cet étonnant sondage qui bouleverse bien des certitudes électorales. Non seulement la France ne se pâme pas devant le roi du spams, Nicolas, celui de « bonne nuit les petits et bonjour les grands », mais la Gauche retrouve des couleurs, sans doute le rose féminin de Ségolène et une certaine lassitude des noires manœuvres de l’orchestre principal englué dans l’obscurité de la communication du vide. Autre paradoxe, celui des électeurs du Front national. Une telle indécision est dramatique et somme toute pathétique. Signe d’un affolement notable de la boussole politique.
 
 
Extraits :
 
"La gauche devance de neuf points la droite essentiellement grâce aux électeurs sans sympathie partisane et à une partie des sympathisants du Front national, qui penchent souvent vers elle quand l'inquiétude sociale domine", explique l'Ifop dans un communiqué.(…) »
Lien :
 
 
See U
CC Jung
 

Publié dans Omegactualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hasting 07/03/2006 22:46

La mobilisation, et les sondages, profitent enfin à la gauche... C'est relativement nouveau, et tu as raison, la percée de Ségolène (qui n'est pas ma favorite, loin s'en faut) y est pour quelque chose. A confirmer cependant dans les mois à venir. Wait and see.

cc jung in effect 08/03/2006 14:41

On attend et on espère, ce qui n'était pas le cas il y a quelques mois à peine où tout espoir de remonter la pente semblait irréaliste, enfin, les médias le disaient... Vu le bilan calamiteux de cette Majorité, il était temps que nos concitoyens retrouvent un minimum de lucidité.