Vague souvenir

Publié le par cc jung in effect

Il fut un temps, il n'y a pas si longtemps en fait, où les hommes combattaient l'injustice et le fascisme... Une photo pour se souvenir ?

 

En ce temps-là, nos ancêtres combattaient le fascisme et ses relents mortifères. Ils n'hésitaient pas à prendre les armes pour défendre les droits de l'homme, les acquis sociaux et une certaine idée de l'humanité au péril de leurs vies. Ils s'engageaient aux côtés de tous ceux qui luttaient pour défendre leur liberté, de l'Espagne à l'Amérique du Sud. Ils n'étaient pas taxés encore de « terroristes » mais recevaient l'appellation plus juste de « combattants de la liberté », de « militants » ou parfois même, d'« anarchistes » lorsqu'ils étaient marqués idéologiquement. Chacun était fier de leur engagement, de leur solidarité et de leur dévouement sans faille à une cause, celle de l'humanité et du progrès social.

 

Aujourd'hui ... Aujourd'hui, il n'est nullement question de défendre ou d'aider un peuple opprimé et occupé comme en Irak, en Afghanistan ou ailleurs sous peine de se voir affublé de l'étiquette si pratique d « Al Qaida » lorsque l'on ose combattre l'Empire et son Nouvel Ordre mondial. Le Nouvel Ordre mondial  (lien Wiki) ? Un vieux rêve et un concept qui mêle habilement un capitalisme de prédation et une idéologie brune et musclée si propice au lobby militaro-industriel. Hitler n'avait pas réussi à imposer cette régression de l'humanité par la force mais depuis, le Nouvel Ordre mondial est devenu une réalité...

 

Aujourd'hui, il n'est nullement question de combattre pour libérer son propre pays d'une occupation ou une prédation meurtrière puisque l'on devient automatiquement un « activiste », un « terroriste » ou un « insurgé » que les geôles de Guantanamo et autres prisons clandestines attendent avec impatience... Tout le système s'est mis en place pour éradiquer toute forme de contestation et pour traquer même toute velléité d'insubordination face au fascisme nouveau qui règne sur la planète. La surveillance des populations fonctionne à merveille (lien Le Monde) et la peur est un sentiment répandu et diffus qui paralyse même ceux qui osent penser que cela pourrait être autrement. Cette stratégie, celle du choc et de l'effroi (lien contre info), a été pensée pour maintenir l'ensemble des populations dans une instabilité chronique et une anxiété propice à l'installation de ce fascisme sponsorisé par les multinationales qui peuvent ainsi piller en paix les ressources de la planète (lien Le Monde sur les pétroliers). Des ressources forcément limitées qui appartiennent à tous mais qui profitent essentiellement à cette élite sans foi ni loi.



 

 





Aujourd'hui ...nous ne combattons plus le fascisme puisqu'il est déjà là, dans les têtes, dans les urnes, dans nos gouvernements, dans nos ministères de l'identité nationale et dans cette pensée préfabriquée que les médias nous font avaler chaque jour sans rechigner (lien Libération - Rue 89). Guantanamo, le million de morts en Irak, le black out sur l'Afghanistan et les bavures de la coalition, le scandale de Gaza, les émeutes de la faim, les bénéfices indécents des grandes entreprises, les attentats du 11 septembre et le cortège des questions sans réponses, le fascisme benoîtement lové dans nos appareils démocratiques, la casse sociale ? Tout ceci est toléré par l'opinion publique sans moufter,  tout cela est accepté par cette masse si bien formatée et disciplinée qu'elle sait s'émouvoir désormais sur commande comme en témoigne l'hystérie olympique et tibétaine.

 
Aujourd'hui, la notion des droits de l'homme est devenue l'objet de quolibets cyniques et même une insulte dans la bouche de nombre de politiques qui nous gouvernent.

Aujourd'hui, les acquis sociaux que le Front populaire a réussi à arracher au prix d'une longue lutte acharnée, sont systématiquement démontés, laminés et réduits à rien (lien le Monde) par nos dirigeants qui considèrent que cet héritage humaniste est une hérésie qui freine...la courbe des bénéfices de ces multinationales qui sponsorisent aussi notre « débat » démocratique pour qu'il s'oriente dans la direction choisie. 

Aujourd'hui, la « première démocratie » du monde autorise le plus légalement possible, la torture, les enlèvements et les guerres « préventives » en balayant d'un revers de main toute notion de droit international. Imitée par ses pays satellites, la première puissance pratique le pillage et le colonialisme sans vergogne pour assouvir l'appétit de ceux qui contrôlent réellement le monde et qui profitent du "chaos constructif" tellement lucratif. 

Aujourd'hui, il n'y a plus aucune raison de se révolter puisque 95% des richesses est détenue par...5% de la population et que ceux-là même qui ont permis cette situation, sont régulièrement plébiscités par leur propre électorat comme en témoigne la réélection de Silvio Berlusconi (lien) en Italie...

 

Aujourd'hui, il n'y a plus d'utopie et de foi puisque l'espérance est rangée au rayon des vieux souvenirs et que notre résistance a été vaincue et anéantie. Aujourd'hui, il nous reste une photo lumineuse et poignante. Aujourd'hui, nous ne rêvons plus, nous n'espérons plus. Désormais, nous nous contentons de consommer du rêve manufacturé et frelaté vendu par ces entreprises qui ont privatisé aussi nos esprits. C'est cela sans doute le progrès et le sens des réformes qu'il convenait de faire de toute urgence pour se mettre au diapason du système (lien De Defensa).

 

 

Article et photo originale : En Espagne, les internautes sauvent la "mémoire historique" (Rue 89)

 

 

Liens :

 

 
Nouvel ordre mondial - Wikipédia 
 
Fichiers, écoutes, pouvoir des juges : les points durs de la loi "sécurité intérieure" (Le Monde)

 

 

Naomi Klein : A qui profitent les crises ? (Contre-info)

 

 

Un climatologue de la NASA accuse les pétroliers de "crime contre l'humanité" (Le Monde)

 

Une petite brise d'ORTF sur la télé publique (Rue 89)

 

ORTF (Libération)

 

France Sarkovision (Libération)

 

La loi sanctionnant les chômeurs qui refusent ''deux offres raisonnables d'emploi'' adoptée au Sénat (Le Monde)

 

Tollé contre les mesures d'économies préconisées par l'assurance-maladie (Le Monde)

 

 

Silvio Berlusconi obtient du Parlement son immunité judiciaire (Le Monde)

 

 

Alors, que vaut notre système? (De Defensa)




See U


DJ CC Jung

Publié dans D k Lé

Commenter cet article

Crodoff 01/07/2008 19:57

Un post à la beauté désanchantée et une belle photo, un peu mystere.

cc jung in effect 02/07/2008 22:29


Au début, il s'agissait d'une simple recomposition de Photoshop pour un blog d'images et puis, et puis.., Omegalpha a regardé ces visages et ces lumières qui disaient quelque chose et une soudaine
honte s'est glissée... Honte de ne pas être digne de nos anciens, honte pour ce qui est détruit sous nos yeux, honte pour notre passivité, honte pour notre égoïsme minable, honte pour notre immense
manque d'avenir dans nos têtes évidées pour Coca-Cola, honte pour la pauvreté de nos rêves, honte pour cette injustice planétaire que nous cautionnons, honte pour la biodiversité saccagée, honte
pour la faim, bref... Pas de quoi être fier. En attendant le déluge, la communication vend du vent...et le souffle du chaos bruisse un peu partout. Désenchanté en effet...