Les nocturnes commandos du rêve

Publié le par cc jung in effect

Les territoires du rêve 
 
Dans quel secret monde nous conduisent les rêves ? Dans quel fantastique univers nous promenons-nous, voyageurs endormis ? Et puis, quel est leur message, celui-là même qu’ils imagent, qu’ils colorent, qu’ils situent et qu’ils animent de la plus troublante des manières ? Qui sont tous ces visages familiers et pourtant inconnus, ces voix, ces lieux et ces époques ?  A toutes ces lancinantes questions qui taraudent le DJ, le taciturne Charles B apporte la plus énigmatique des réponses. Comme toujours.
 
 
 
La vie antérieure
 
J’ai longtemps habité sous de vastes portiques
Que les soleils marins teignaient de mille feux,
Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,
Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.
  
 
Les houles, en roulant les images des cieux,
Mêlaient d’une façon solennelle et mystique
Les tout-puissants accords de leur riche musique
Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.
 
 
C’est là que j’ai vécu dans les voluptés calmes,
Au milieu de l’azur, des vagues, des splendeurs
Et des esclaves nus, tout imprégnés d’odeurs,
Qui me rafraîchissaient le front avec des palmes,
Et dont l’unique soin était d’approfondir
Le secret douloureux qui me faisait languir.
 
 
Charles Baudelaire, les « fleurs du mal » (Seconde édition de 1861).
 
 
 
 
Fragments de rêves
 
 
 
See U
 
CC Jung
 

Commenter cet article

Hasting 28/12/2005 00:28

Je sais que je ne suis pas un brillant commentateur de tes illustrations qui sont un régal, et le dernier me touche suffisamment pour que je ne le laisse pas passer, lui ! Merci.

cc jung in effect 28/12/2005 08:37

Merci pour les commentaires sur les illustrations même si celle-là justement n'est pas de moi... Elle servait d'illustration à un article intitulé "lomophobie" sur un drôle de petit appareil photo, le lomo. Voici le lien vers le site original.
http://www.lomography.com/
Pour les illustrations, je ne peux que taper dans les archives, la plate-forme Over-Blog plante toujours. Bientôt, une série perso su Mona Lisa.