Laeticia Casta rêvée

Publié le par cc jung in effect

Laeticia C et KT à fleur de peau

 
Belles comme une peau satinée, sucrées comme un fruit gorgé de sève lumineuse, douces comme un rougeoyant soleil couché et tendres comme une miche de pain chaude et parfumée, les femmes rêvent parfois d’hommes à aimer. Les hommes eux, chérissent les rêves féminins de leurs pensées, des histoires imaginées de femmes fatales et de larmes fœtales, d’amantes aimantées et de saintes à enceinter, de corps-décors à honorer et de naturels paysages ombrageux à vénérer.
 
 
 
 
Sortilège du vivant
 
 
 
 
 
Femmes muses et musées d’affamés, elles sont le sortilège du vivant, des ombres de magies ancestrales, des sauvages apparitions, d’étranges disparitions, des songes et des fictions, des folles hallucinations, des soyeuses palpitations, des profondes divisions parfaites du désir, de capiteuses capricieuses, d’ attractives tentations et autant de sourdes et familières sollicitations.
 
Soyeuses palpitations
 
Elles sont des voies lactées, des étoiles vénusiennes dévoilées, des ivresses de foudroyés, des caresses de fourvoyés et des trêves annoncées. Elles sont la courbe tiède des perfections, la ronde infernale des sensations, la souple substance du cercle de l’éternité, le sucre enivrant et fleuri des mâles colibris et parfois, aussi, la sombre folie et la cruelle crucifixion des pêcheurs empêchés...
 
 
A Sweeda, happy birthday soon…
 
 
 
Ivresse de foudroyés
 
 
 
 
Autres floraisons :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 

See U

 
CC Jung
 

Publié dans Very Important Pixels

Commenter cet article

Hasting 11/12/2005 00:20

Voilà qui nous change !

Eddy 31 10/12/2005 18:07

Superbe ces photos stylisées de Laeticia Casta.
Je suis un petit débutant de photoshop et je n'arrive pas à trouver les plugins nécessaires sur MAC